10 questions fréquentes sur l’achat de voitures d’occasion

l'achat de voitures d'occasion

L’achat d’un véhicule en occasion est une opération relativement complexe. Même lorsqu’elle présente une apparence neuve, une voiture d’occasion peut présenter de nombreux défauts. Afin de limiter les risques, il est conseillé de poser le plus de questions possibles. Découvrez ci-dessus 10 questions que vous pouvez soumettre à votre vendeur.

1. Quels sont les papiers dont dispose le véhicule ?

Les papiers dont dispose un véhicule d’occasion sont des preuves qui pourront vous protéger en cas de problème. C’est une assurance qui vous rassure sur le fait que la voiture à laquelle vous vous intéressez n’a pas été volée ou mise en cause dans un accident. Certains documents permettent aussi de certifier la provenance de l’automobile. Avant toute chose, vous devez voir la carte grise ou le certificat d’immatriculation. Toutes les voitures doivent forcément en être dotées pour circuler. Le certificat d’immatriculation contient les informations sur le premier propriétaire du véhicule. Hormis les certificats d’immatriculation, on peut aussi demander :

  • une copie du permis de conduire de l’ancien propriétaire ;
  • une copie du certificat d’assurance du véhicule ;
  • un certificat de vente ou un certificat de non-gage qui permet de savoir que rien n’empêche la vente du véhicule ;
  • un certificat de conformité qui il atteste de la conformité du véhicule à la réception et est établi par le constructeur.

2. La plaque d’immatriculation est-elle conforme ?

La plaque d’immatriculation permet d’identifier chaque automobile et son propriétaire. Vérifiez qu’elle s’accorde avec les autres informations contenues dans le certificat d’immatriculation. En plus, un véhicule immatriculé avec une fausse plaque est passible de lourdes sanctions. Les coûts de l’immatriculation dépendent des chevaux fiscaux de chaque type d’auto.

3. Quelle est la date d’achat du véhicule ?

S’il s’agit d’une voiture d’occasion encore relativement neuve, veillez à poser beaucoup de questions à votre vendeur. Évitez d’être timide et demandez les réelles raisons de la vente. Certains véhicules neufs peuvent avoir de gros problèmes de performance ou de consommation. Ils peuvent aussi ne présenter aucun problème majeur et représenter ainsi un bon achat. En gros, assurez-vous que le vendeur vous révèle les réelles raisons qui motivent la mise en vente du véhicule. Si vous jugez que la cause de la vente d’un véhicule ne vous désavantage pas, vous pouvez alors envisager un achat.

4. Combien de kilomètres affiche l’odomètre ?

Le nombre de kilomètres vous permet d’avoir une idée sur le niveau d’usure d’une voiture. Il vous suffit de consulter l’odomètre pour connaître la valeur du kilométrage. Méfiez-vous si la valeur affichée est trop basse : c’est peut-être un signe que l’odomètre a été trafiqué. Afin de valider ou d’invalider l’affichage de l’odomètre, inspectez l’état des sièges et du volant. Toutefois, notez que s’il est bien entretenu, un véhicule avec un nombre de kilomètres élevé peut être bien plus performant qu’un autre avec un kilométrage plus bas.

5. Où sont les factures d’entretien ?

Il n’y a rien de mieux qu’une liasse de factures bien empilées pour prouver qu’une voiture a été parfaitement entretenue. En conservant minutieusement ses factures, le précédent propriétaire du véhicule prouve qu’il a été très consciencieux sur le bon état de sa voiture. Si la voiture est passée à plus d’une main, demandez aussi les factures des autres propriétaires.

6. Combien de propriétaires le véhicule a-t-il connu ?

S’il est passé par plusieurs propriétaires successifs, il y a beaucoup de chance que le véhicule ait été mal entretenu. Un changement fréquent de propriétaires est plutôt suspicieux. En effet, cela pourrait signifier que le véhicule présente des pannes fréquentes à ne pas en finir, sinon, il ne passerait pas de mains en mains. Généralement, il est conseillé de se tourner vers les voitures d’occasion qui ont connu peu de propriétaires.

7. Le véhicule a-t-il déjà été accidenté ?

Avant de conclure votre achat, il s’agira aussi de se renseigner sur l’état général de la voiture. Si l’engin a été impliqué dans un accident, alors, quelle est l’étendue des dégâts causés et comment les réparations se sont-elles effectuées ? La réparation a-t-elle été complète ou non ?

8. Est-il possible d’emporter le véhicule pour une inspection ?

Si toutes les réponses précédentes vous sont favorables, c’est le moment de faire inspecter le véhicule qui vous intéresse par votre propre mécanicien. Toutefois, effectuez aussi un essai routier. Faites attention au moindre bruit suspect que vous remarquerez et n’hésitez pas à poser encore plus de questions.

9. Y a-t-il une garantie ?

Une garantie est très avantageuse puisqu’elle vous permet de ramener le véhicule après achat s’il présente des problèmes non spécifiés. Il faut aussi dire que les solutions de la garantie dépendent des termes de l’entente. Renseignez-vous sur la durée de la garantie et les pièces qu’elle couvre.

10. Le prix est-il négociable ?

Enfin, le dernier point à évoquer pour devenir nouveau propriétaire est le prix. La plupart des véhicules vendus en occasion sont négociables. Les prix varient avec les différentes contraintes que vous présente la voiture à acheter. Ne soyez pas trop rigide, ni trop flexible lors de la négociation.

Sécurité routière : pourquoi est-il vital de suivre une formation ?
Aquaplaning – le danger sous la pluie