4 astuces pour rénover une moto ancienne

rénover une moto ancienne

Les motos à deux roues représentent une catégorie de véhicules à moteur classiques, mais toujours d’actualité. Même si la tendance de déplacement s’oriente depuis plusieurs années vers les véhicules à quatre roues ou les transports en commun, une moto peut toujours servir pour une sortie en solitaire. Cependant, un moteur aux arrêts pendant plusieurs années peut nécessiter un entretien considérable. Le cas échéant, si vous souhaitez remettre en état votre engin à deux roues, il n’est pas forcément nécessaire de recourir à un professionnel de la réparation. Il existe quelques astuces simples à mettre en œuvre pour obtenir un résultat équivalent.

1. Soigner l’aspect visuel de la moto

Une moto ancienne est exposée aux intempéries et aux aléas de la météo. Sortir son engin des décombres vous oblige à effectuer des réparations élémentaires. Prioritairement, il est indispensable de procéder à un nettoyage complet de sa moto. Dans l’idéal, il est préférable de confier le nettoyage à un professionnel du domaine. Toutefois, vous pouvez également vous équiper du matériel nécessaire afin de redonner un aspect neuf à votre objet de valeur. Il convient d’éviter d’exploiter du matériel corrosif ou susceptible de dégrader la peinture de la machine. Il est évident que le stationnement de votre moto peut entrainer la rouille des pièces détachées ou du pot d’échappement. Pour redonner une nouvelle vie au bolide, vous pouvez également opter pour kit déco personnalisé qui vous permettra de customiser l’engin à votre guise. Il existe de nombreux modèles de kit déco pour moto chez les professionnels spécialisés.

2. Réaliser une peinture impeccable et uniforme

Après avoir complété le nettoyage et laissé sécher, l’étape suivante consiste à remettre votre moto au goût du jour grâce à la peinture. La technique consiste à retirer d’abord toutes les composantes à traiter. Il est conseillé d’agir sur le réservoir en priorité. Pour nettoyer comme un expert, il convient de choisir un local spacieux. Vous pouvez opter pour votre garage ou votre magasin. Les feuilles de plastique assurent une protection ultime contre les jets de peinture. Une astuce imparable contre les salissures consiste à installer un ventilateur oscillant à vitesse variable lors de la phase de rénovation. Pour une correction optimale, veillez à aérer la pièce tout en l’éclairant grâce à des sources de lumière blanche. Vous devez aussi accorder un temps précieux pour le ponçage de la surface. Autrement, la surface présentera un aspect rugueux. Vous pouvez aussi appliquer du mastic pour garantir une tendre adhérence. Cette matière peut être renforcée par le vernissage grâce à une deuxième couche de papier verre.

3. L’entretien des pièces détachées

Le traitement des pièces pour moto suit une procédure plus exigeante. En effet, ces modules doivent être traités grâce à des produits d’entretien spécifiques. Vous pouvez recourir au produit de vernissage du pot d’échappement pour nettoyer certaines vis de votre engin. Par ailleurs, avant de remettre votre vieille moto en circuit, il est primordial de changer entièrement les boulons rouillés. Vous devez aussi veiller à resserrer les écrous sans oublier le dispositif de freinage. Tout particulièrement, il peut être utile de confier ce projet à un mécanicien professionnel pour éviter tout risque d’accident. Si le modèle de freinage équipant votre véhicule est de type mécanique, il est préférable de changer complètement tout le dispositif. Il n’est pas rare que votre moto vieillie soit abimée par l’huile à moteur ou les graisses. Dans ce cas, un chiffon n’est pas le meilleur instrument. Il est plus efficace d’employer une vieille brosse à manche. Un élément non moins important qu’il convient de vérifier est l’état des pneus. Tout comme le freinage, ils assurent une bonne adhérence et sont gages de sécurité. Vérifiez la compression et l’état des pneus. S’ils arborent de légères fissures ou une surface trop lissée, il est préférable d’opter pour des roues neuves.

4. Remettre la moto en marche

Après les corrections apportées à la carrosserie, il faut se focaliser sur les composantes qui assurent le fonctionnement de la moto. Détachez le réservoir, le filtre à huile ainsi que le filtre à essence, le piston ou le compresseur pour vérifier leur état. Par exemple, si votre mobylette contenait du carburant avant d’être abandonnée, il est possible que le liquide soit asséché. Il y a lieu de déboucher les parois ainsi que les orifices des filtres. Faites le point des pièces hors d’usage et référez-vous au constructeur pour en acquérir des modèles neufs. Vous devez aussi apprendre à reconnaitre les pannes. Si vous mettez votre véhicule en marche et que le voyant lumineux n’est pas allumé, décelez qu’il peut s’agir d’une panne d’électricité. En outre, si votre moto démarre normalement, faites plusieurs essais de parcours avant de vous lancer sur l’autoroute. Par ailleurs, avant d’effectuer toute réparation, vérifiez au préalable que votre moto n’est plus sous garantie. Cette précaution vous évitera des dépenses inutiles et vous fera profiter d’une remise en état sans frais. Au-delà, si votre engin est définitivement irrécupérable, il pourrait valablement constituer un objet déco tendance.

Pas d’affaissement : dépassement dans un embouteillage avec votre moto
Conseils pour bien choisir les pneus de votre moto