Aquaplaning – le danger sous la pluie

Les routes mouillées sont toujours un danger pour les automobilistes. L’aquaplanage se produit souvent, en particulier lorsque de fortes pluies s’abattent sur la chaussée. De nombreux conducteurs craignent une telle situation car ils n’ont alors plus le contrôle de leur véhicule. La raison en est que la voiture ne réagit plus aux mouvements de freinage et de direction, ce qui peut soudainement conduire à un accident. Le mieux, bien sûr, est de ne pas se retrouver dans une telle situation au départ. Et si elle ne peut être évitée, il y a quelques règles de conduite à respecter.

Qu’est-ce que l’aquaplanage ?

L’aquaplaning est le terme utilisé pour décrire la douceur de l’eau qui se produit lorsqu’il y a beaucoup de pluie. En raison de la surface très mouillée, les pneus du véhicule flottent littéralement et forment un film d’eau. Une sorte de coin d’eau se forme entre la route et le pneu, ce qui fait que le véhicule perd de l’adhérence. Au cours de ce processus, vous ne pouvez diriger le véhicule que dans une mesure très limitée. Les forces de freinage et de direction ne sont que très peu transmises. Une telle condition peut être reconnue par un bruit d’eau fortement audible, entre autres.

Sur les routes mouillées, le risque d’aquaplanage augmente considérablement au-delà d’une vitesse de 80 km/h. Toutefois, selon l’état de la route, un tel effet peut également se produire à faible vitesse. Plus la pellicule d’eau est épaisse, plus le danger est grand pour le conducteur sur la route. C’est surtout si l’eau ne peut pas s’écouler correctement que le danger est le plus grand. Les plus grandes accumulations d’eau se produisent souvent dans des courbes, des ponts ou même des dépressions. Lorsque la route est mouillée, il est particulièrement important de disposer de pneus avec une bonne sculpture, car ils peuvent réduire considérablement le risque d’aquaplanage. Les pneus larges sont plus affectés par cet effet que les pneus étroits.

Comportement correct en matière d’aquaplaning

De nombreux accidents peuvent être évités si les conducteurs se comportent correctement lors de l’aquaplanage. Ce n’est pas si facile, mais avec les bons conseils, vous pouvez maîtriser le véhicule. Si vous faites soudainement l’expérience de l’aquaplanage en conduisant, essayez de ne pas freiner brusquement et par à-coups, car cela peut provoquer le blocage des pneus et l’effet serait encore plus important. Il y a également un grand risque que la voiture dérape soudainement.

En aquaplaning, le véhicule se déplace souvent d’un côté à l’autre. Dans ce cas, vous ne devez que légèrement tourner pour ne pas vous retrouver dans la circulation en sens inverse. En aucun cas, vous ne devez exercer des mouvements de direction excessifs. Pour ce faire, il est important de réduire la vitesse lentement, de préférence en retirant simplement le pied de l’accélérateur. Lorsque le véhicule a repris pied et que le contact avec la route est sûr, le voyage peut être poursuivi avec prudence.

Prévention de l’aquaplanage

Lorsque la surface de la route est mouillée, vous devez toujours ajuster votre vitesse, car cela réduit considérablement le risque d’aquaplanage. Dès qu’un film d’eau est visible sur la route, la vitesse doit être adaptée aux circonstances. Plus la vitesse est élevée, plus le risque d’aquaplanage est grand. S’il y a des ornières sur la route, vous devez conduire avec un léger décalage latéral si possible, car beaucoup d’eau peut s’accumuler dans les rainures en particulier.

Sur certains tronçons de route, des panneaux de signalisation spéciaux indiquent un éventuel danger d’aquaplanage. Sur une route mouillée en particulier, les pneus doivent avoir une bande de roulement suffisante.

Facteurs pour l’aquaplaning

L’épaisseur du film d’eau augmente le risque d’aquaplanage. En outre, l’inertie de masse augmente également. Mais même avec de fines couches d’eau, il y a toujours un risque résiduel. Avant tout, l’état des pneus est un facteur, car s’ils sont très larges, le risque d’aquaplanage augmente considérablement. En outre, la pression des pneus doit être correcte, car si elle est trop basse, le pneu ne peut pas déplacer l’eau de manière optimale. Vous devez donc vérifier régulièrement les sculptures des pneus et en monter de nouveaux si nécessaire. Certains modèles offrent des performances particulièrement bonnes sous la pluie, qui peuvent être identifiées par leur plaque signalétique ou par les résultats de tests de pneus indépendants. Une profondeur de marche inférieure à 3 mm augmente considérablement le risque d’aquaplanage.

Sécurité routière : pourquoi est-il vital de suivre une formation ?
Voiture en panne : comment remorquer en toute sécurité ?