Le fonctionnement de la transmission intégrale d’un 4×4

Avec une traction avant ou arrière, il est toujours facile de conduire sur route sèche, mais dès que la chaussée est mouillée ou glissante, les quatre roues motrices offrent la meilleure traction. Surtout en hiver, vous bénéficiez, en tant que conducteur, d’une répartition égale de la puissance sur les quatre roues. Cela a un effet positif non seulement au démarrage, mais aussi lors de l’accélération ou sur les routes sinueuses. Les véhicules équipés d’un moteur puissant, en particulier, apportent souvent la puissance d’un quatre roues motrices de manière plus efficace et plus sûre sur la route.

Comment les quatre roues motrices sont-elles structurées ?

Avec les quatre roues motrices, les quatre roues sont motrices, de sorte qu’une répartition très égale de la puissance est obtenue. En tant que conducteur, vous remarquez clairement cette sécurité, car plus aucun pneu ne tourne aussi vite. Les véhicules modernes à traction intégrale sont en partie à commande électronique. Les systèmes intelligents reconnaissent quand une roue est en danger de tourner et distribuent la puissance aux autres roues à la vitesse de l’éclair. La transmission et le châssis interagissent parfaitement l’un avec l’autre et assurent une tenue de route stable. Le cas échéant, le système de transmission intégrale freine également les roues de manière sélective pour éviter que la voiture ne glisse. Surtout lors de voyages hors route, il est souvent impossible de conduire sans quatre roues motrices. Surtout si le sol est meuble ou boueux, un véhicule à traction avant ou arrière perdrait rapidement le contrôle. Les voitures grandes et lourdes, comme les SUV, sont souvent équipées de série d’un système intelligent à quatre roues motrices. Chaque constructeur utilise sa propre technologie pour rendre le véhicule aussi sûr que possible.

Les avantages des quatre roues motrices

Dans des conditions routières difficiles, comme la pluie ou la neige, les quatre roues motrices vous offrent de nombreux avantages. Le système empêche les roues de tourner et distribue la puissance individuellement aux roues respectives. Des capteurs permettent au véhicule de détecter l’imminence d’un patinage sur l’essieu moteur et de réagir rapidement. On utilise souvent des embrayages qui peuvent contrôler intelligemment l’entraînement. Dans le cas idéal, chaque roue reçoit toute la puissance dont elle a absolument besoin pour maintenir le véhicule sur la route en toute sécurité. En tant que conducteur, vous ne remarquerez presque rien de tout cela et bénéficierez d’une expérience de conduite très sûre, même dans de très mauvaises conditions météorologiques. Cela signifie une augmentation significative de la sécurité non seulement pour le conducteur mais aussi pour les autres passagers.

Observer les forces physiques

Bien qu’un véhicule à quatre roues motrices soit plus sûr qu’un véhicule à traction avant ou arrière, les forces physiques ne peuvent être surmontées. Même avec une très bonne propulsion, par exemple, vous ne devez pas rouler trop vite dans les courbes. Après tout, le meilleur système de transmission intégrale atteint ses limites à un moment donné. Surtout lorsqu’il s’agit de la répartition des forces dans le domaine de la force de guidage latéral. Car si les forces dans le sens latéral ou longitudinal sont trop importantes, le véhicule perd rapidement son adhérence et un état instable s’ensuit. Dans ce cas, les systèmes d’assistance ne seront pas utiles. Ainsi, même avec une transmission intégrale intelligente, vous devez toujours conduire prudemment et vous adapter aux conditions de la route.

Inconvénients possibles des quatre roues motrices

Les quatre roues motrices ne sont souvent proposées que sur les véhicules à forte puissance, de sorte que cette technologie n’est presque jamais utilisée sur les petits moteurs. Un tel entraînement n’est souvent disponible en série que sur les modèles haut de gamme du segment concerné. Pour certaines marques, les quatre roues motrices peuvent être réservées séparément, mais seulement moyennant un supplément substantiel. Avec un style de conduite normal dans les plaines, un tel investissement n’est pas nécessairement rentable. La transmission intégrale diffère de la technologie, car chaque fabricant propose son propre système. Il est important que vous vous renseigniez à l’avance pour savoir si vous en profitez en tant que conducteur. La technologie supplémentaire à bord du véhicule augmente également le poids de la voiture. Cela a alors un effet négatif sur la consommation de carburant, car il faut s’attendre à une consommation supplémentaire. Même si vous n’avez pas toujours besoin des quatre roues motrices, vous en ressentirez les conséquences à la station-service. Ce que vous devez prendre en considération si vous prévoyez de conduire une voiture pendant une très longue période. Comme la technologie installée est assez complexe, vous risquez de devoir payer des frais de réparation élevés si le système pose des problèmes au fur et à mesure que le véhicule vieillit. Souvent, seuls les garagistes de marque peuvent vous aider, car ce sont eux qui connaissent le mieux le système de transmission intégrale.

Pourquoi passer par un mandataire auto est moins cher ?
Choix du moteur pour les petites voitures : diesel ou essence ?