Sécurité routière : pourquoi est-il vital de suivre une formation ?

Le conducteur moyen suit un stage de formation  pour la première fois (et souvent pour la dernière fois) au sein d’une auto-école. Seulement, même si vous réussissez brillamment l’examen du code de la route et de la conduite, cela ne signifie pas que vous êtes préparé à toutes les éventualités de la circulation routière.

Accidents : une bonne formation pour faire face aux imprévus

Les conducteurs acquièrent généralement l’expérience de la conduite au fil des années. Cependant, certaines situations ne peuvent être enseignées sans danger, ni à l’auto-école ni dans la circulation régulière. Inversement, cela signifie que la majorité des conducteurs ne savent pas comment réagir correctement à des situations inattendues telles qu’un enfant qui court sur la route, un cerf qui apparaît soudainement, un véhicule qui s’échappe ou des conditions météorologiques extrêmes.

En 2015, le nombre d’accidents a augmenté pour la deuxième année consécutive. C’est constatation indéniable . La formation à la sécurité de la conduite automobile permet donc de prendre de précieuses précautions à cet égard. Une formation ciblée peut avoir une influence positive sur le comportement au volant. Les techniques de conduite professionnelles et les manœuvres d’urgence permettent de se préparer à l’imprévu. Ainsi, l’expérience de conduite acquise permet de faire passer les bonnes réactions dans le subconscient. Toute personne qui suit une formation à la sécurité routière à intervalles réguliers ou à des occasions spécifiques gagne des secondes de vie en cas d’urgence en agissant intuitivement et correctement.

Des formations pour les conducteurs en herbe

Ceux qui débutent dans la jungle de la circulation ont naturellement beaucoup de choses à apprendre en termes de routine. Même les personnes qui conduisent peu de voitures ou celles qui n’en ont pas conduit depuis longtemps peuvent bénéficier d’une formation relative  à la sécurité routière.

Dans le cadre de cette formation, vous “faites l’expérience” de vos propres limites et de celles de la voiture. Comment la voiture réagit-elle en cas d’aquaplanage, quel comportement permet d’obtenir le résultat souhaité même dans des conditions difficiles et comment peut-on reprendre le contrôle d’un véhicule en panne ? Ces situations peuvent se produire à tout moment dans la circulation routière. Une action intuitivement correcte peut alors sauver des vies.

Suivre une formation même après un accident

La prévention est préférable au suivi. Néanmoins, une formation à la sécurité routière est une bonne décision, même après un accident ou une situation dangereuse qui s’est à nouveau survenue. Après une telle situation parfois traumatisante, des craintes peuvent subsister qui mettent le conducteur à rude épreuve ayant maintenu  un effet défavorable sur son comportement au volant.

La formation à la sécurité routière peut, de ce fait, aider en redonnant confiance en soi et en rétablissant le sentiment de contrôle du véhicule. Ceux qui savent comment réagir dans les situations critiques peuvent conduire  avec un sentiment de sécurité accru. D’autres craintes, telles que la peur de conduire sur des routes glissantes ou enneigées ou en cas d’auqaplaning, peuvent également être apaisée lors de la formation à la sécurité routière.

Faire de la formation un défi, un plaisir

Bien que l’aspect sécurité soit  important, le plaisir de la formation à la sécurité au volant ne doit pas être négligé. Que ce soit avec des technologies modernes, les situations risquées n’apportent autant de plaisir de conduite que dans la formation à la sécurité routière de l’ADAC. Les entraînements en dérive ou hors route font monter l’adrénaline chez les participants. Se faufiler dans un virage ou se frayer un chemin dans la boue avec beaucoup de puissance.

Aquaplaning – le danger sous la pluie
Voiture en panne : comment remorquer en toute sécurité ?