Réchauffer le moteur en hiver : une bonne idée ?

C’est un geste que la plupart des conducteurs ont tendance a faire: réchauffer le moteur en hiver avant de démarrer. Mais est-ce réellement utile ? Pas si sûr ! La plupart des gens espèrent avoir un intérieur chauffé grâce à un moteur en marche lorsqu’ils raclent la glace, mais malheureusement ce n’est pas le cas, car le moteur n’a pas la possibilité d’atteindre réellement la température de marche lorsqu’il est à l’arrêt.

En outre, le réchauffement au ralenti n’est pas non plus utile pour le moteur, car l’huile du moteur qui est encore très froide et n’a pas atteint encore le degré de viscosité nécessaire et entraîne par conséquent une mauvaise lubrification. Au final, cela peut entraîner même une augmentation de la consommation de carburant. En outre, cette habitude ne fait que polluer encore l’environnement.

De plus, cette habitude peut déranger les voisins, et surtout aux petites heures du matin. Ainsi, d’un point de vue économique et technique, laisser le moteur tourner ne présente pas un avantage pour le moteur de la voiture, mais peut vous causez une amende.

Les recommandations du code de la route Allemand. 

Selon le code de la route allemand, le moteur ne doit pas être réchauffé lorsqu’il est à l’arrêt. Tout manquement à cette obligation peut entraîner une amende de 10 à 200 euros. Toutefois, il existe des exceptions à cette règle. Par exemple pour les camions et les chauffeurs de taxi. Les camions sont équipés d’un système de freinage à air comprimé où il est inévitable de laisser tourner le moteur pour que le système de freinage puisse être rempli en conséquence. Tous les autres usagers de la route enfreignent par ailleurs le paragraphe 30 de l’OSTV et portent atteinte à l’environnement. D’ailleurs, cela est valable toute l’année et pas seulement en hiver.

Que se passe-t-il lorsque le moteur est préchauffé ?

Il est faux de dire que le préchauffage du moteur est censé le protéger. En fait, c’est exactement le contraire qui se produit, car le carburant existant est plus chaud. À long terme, cela peut entraîner des problèmes au démarrage, le convertisseur catalytique peut également être affecté négativement et dans le pire des cas, cela peut entraîner des dommages au moteur. Pour qu’un moteur fonctionne parfaitement, une lubrification adéquate est nécessaire. Pendant la phase froide, le mélange d’essence se condense sur les parois des cylindres et le film d’huile est éliminé par lavage. Il en résulte une usure accrue des moteurs, ce qui réduit leur durée de vie.

Une voiture au top de la propreté grâce à ces conseils !
La vérification de base avant le voyage : comment préparer la voiture pour les vacances ?