5 étapes à suivre pour obtenir le permis moto

Permis moto

Le permis de moto est composé de 2 grandes catégories d’épreuves : la première est en dehors de la circulation et la seconde sur terrain. Dans cet article, nous avons décidé de vous proposer une classification plus détaillée qui vous permettront de mieux comprendre les défis à relever pour obtenir un permis de moto en France.

Étape n°1 : l’épreuve de plateau sans moteur

Cette étape est la première des 4 épreuves qui se déroulent toutes en dehors de la circulation. Elle est conçue pour évaluer l’aptitude du conducteur à maitriser son deux-roues sur un parcours délimité par des spots. Il doit, pour cela, conduire une moto en la mettant en marche avant et arrière. Ensuite, un inspecteur vous interrogera sur l’un de ces modules à savoir les commandes, les éléments techniques, les dispositifs d’éclairage et les accessoires de sécurité. Pour en savoir plus, sur le déroulement de ces épreuves et comprendre les compétences que vous allez devoir acquérir afin de réussir, demandez l’avis et les conseils d’une école de conduite agence qualifiée. Vous pouvez passer votre permis moto avec Easy Monneret par exemple.

Étape n°2 : l’épreuve de plateau à allure réduite

Pour passer son permis moto, vous devez dans un deuxième temps, réussir l’épreuve pratique de plateau à allure réduite. Celle-ci se déroule sur le plateau précédemment décrit, exige de vous que vous slalomez tout seul durant un lapse de temps prédéfini. Pendant la seconde partie de l’épreuve, vous serez accompagné par un passager. Pour relever ce défi, vous allez devoir déplacer la moto tout maintenant son équilibre, et ce en utilisant des commandes ou de manière autonome. Vous devez également démontrer que vous êtes capable de faire usage de l’embrayage, des freins et du point de patinage. Vous aurez ensuite à arrêter et redémarrer en demi-tour et de conduire tout en ayant un passager à bord.

Étape n°3 : l’épreuve de plateau à allure plus élevée

Comme son nom l’indique, cette épreuve a été mise en place pour évaluer la capacité du conducteur à maîtriser sa moto à allure plus élevée. Vous devez ainsi montrer que vous êtes capable de freiner et de manœuvrer le deux-roues même lorsque la vitesse de conduite est de 50 km/h. Ce chiffre est imposé par la législation régissant cette épreuve avec une marge d’erreur de 5km/h. Sachez que, pour identifier la vitesse du véhicule, la présence d’un radar est obligatoire et que le candidat a droit à 2 essais. De manière plus détaillée, cette étape est composée de 2 exercices :

  • Le freinage : Il s’agit de freiner sur une distance relativement courte à une allure de 50km/h au moins.
  • L’évitement : Il s’agit de manœuvrer la moto pour comprendre comment éviter un obstacle tout en conservant une parfaite maîtrise du deux-roues. Cette manœuvre est conçue dans un but purement préventif. Cela signifie qu’elle permet d’anticiper la conduite pour ne pas devoir effectuer cette manœuvre dans un contexte de circulation. Dans une situation réelle, les réflexes sont complètement différents.

Étape n°4 : l’interrogation orale

Cette épreuve se situe juste après celle du plateau. Elle est l’une des phases les plus redoutées par les candidats. Pour cela, les thèmes sur lesquels ces derniers seront interrogés sont fournis dès le moment de l’inscription au permis. Le livret de formation comporte 12 fiches avec des informations sur la conduite du permis et sur le code de la route. Un tirage au sort est prévu suite auquel les candidats devront répondre aux quelques questions. Les conditions de passage de cette épreuve sont plus calmes que celles du parcours de plateau avec une durée comprise entre 3 et 10 minutes. Si le candidat répond avec aisance, l’épreuve sera écourtée. Il ne faut donc pas réciter à la lettre ce qui se trouve sur la fiche mais faire preuve d’un esprit de synthèse pour répondre de manière claire et précise. Le moniteur qui donne la leçon de conduite est présent au cours de cette épreuve quel que soit la catégorie du permis.

Étape n°5 : l’examen en circulation

Vous ne pouvez passer cette épreuve qu’après avoir parcouru les étapes précédentes à savoir l’épreuve théorique et l’épreuve de conduite supervisée hors circulation. L’examen se déroule sur 30 minutes à l’intérieur comme à l’intérieur des agglomérations. Dans ce modèle d’épreuve, l’examinateur fournit des directives au candidat via une liaison radio. Vous devez alors montrer que vous avez un control total sur votre deux-roues dans une situation véridique au milieu des voitures et des autres véhicules.

4 astuces pour rénover une moto ancienne
Pas d’affaissement : dépassement dans un embouteillage avec votre moto