Jeunes conducteurs : comment faire des économies sur votre assurance auto ?

Assurance auto

Si vous venez d’obtenir votre permis de conduire et que vous avez décidé d’acheter une voiture, vous devez savoir qu’il vous faudra une assurance auto. L’assurance automobile est un moyen de protection contre les risques qui pourraient survenir lors de vos sorties en voiture. Il peut s’agir de dégâts matériels ou physiques subis en cas d’accidents. Lorsque vous êtes un nouveau conducteur, les assurances vous font moins confiance et les cotisations sont plus élevées. Voici cinq astuces qui vous permettront de réaliser de belles économies sur votre assurance auto en tant que jeune conducteur.

Utiliser un comparateur d’offres pour trouver une formule d’assurance adéquate

Les comparateurs d’offres constituent vos meilleurs alliés dans la recherche d’une assurance appropriée pour vous. Ces logiciels et plates-formes de comparaison telles que www.lecomparateurassurance.com sont pour la plupart en ligne, accessibles à tout le monde. Ils offrent des gammes variées de services, les plus basiques étant axés sur une comparaison simple des prix des assurances auto. En plus de faire une comparaison, un comparateur d’assurances auto efficace vous aidera à choisir la meilleure assurance en fonction de vos besoins. Vous aurez la possibilité de demander la réalisation de devis à travers une simulation en ligne.

Par ailleurs, comparer les offres vous fait gagner un temps précieux. Avec cet outil, se déplacer d’agence en agence ou de site en site n’est plus nécessaire. Les modes de calcul des surprimes varient d’une agence à une autre. Toutefois, toutes les compagnies d’assurance s’appuient sur les mêmes critères d’évaluation. Il s’agit :

  • De l’âge.
  • Du bonus et du malus.
  • Du modèle de voiture ainsi que de sa puissance.
  • Du lieu de résidence du conducteur.

Les tarifs varient fortement d’une agence à une autre, certaines offrant des rabais de prix en raison de la concurrence.

Contracter dans la compagnie de ses parents

Si vos parents disposent d’une assurance auto, vous avez la possibilité de souscrire dans la même compagnie qu’eux. L’avantage est que la plupart des assurances offrent aux enfants de leurs clients des remises de 10 % sur leur assurance. C’est un excellent moyen de limiter la surprime. En cas de souscription d’une assurance dans la même compagnie que vos parents, vous disposez de deux statuts.

Dans le premier cas, vous souscrivez en tant que conducteur principal. Vous bénéficiez alors de la remise offerte par l’assurance. Dans le second cas, vous êtes un conducteur secondaire. Votre nom apparaît bien sur le contrat d’assurance. En tant que conducteur secondaire, vos droits de conduite sont limités selon les termes du contrat. Vous n’êtes autorisé à conduire que de temps en temps. Il y a donc un conducteur principal qui est en droit d’utiliser la voiture plus souvent afin de faire le kilométrage annuel.

Être conducteur secondaire coûte moins cher qu’être conducteur principal. Vous avez la possibilité d’obtenir des bonus sur votre conduite. Mais en cas d’accidents et de mauvaise conduite, vos parents prendront au même titre que vous du malus. L’assurance en conducteur secondaire est une bonne manière de se faire assurer à bas prix et d’accumuler de l’expérience dans la conduite.

Opter pour une voiture d’occasion et choisir une assurance auto au tiers

Pour un jeune conducteur, le risque de sinistralité est beaucoup plus élevé que pour un conducteur expérimenté. C’est la raison pour laquelle les prix des assurances flambent. Mais en optant pour une voiture d’occasion, les tarifs deviennent plus raisonnables. Choisir de rouler une voiture de plus de cinq ans et de plus de 100 000 kilomètres vous reviendra moins cher. Combiner l’usage d’une ancienne voiture avec un contrat d’assurance au tiers est une alternative que de nombreux jeunes conducteurs adoptent. L’assurance au tiers est réputée comme étant une assurance auto pas chère. Elle ne prend en compte que les dégâts infligés aux autres véhicules. Les dommages que vous subissez sont entièrement à votre charge.

Cependant, bien que l’idée parait lumineuse, il faudra vous assurer de contracter des options supplémentaires en plus de la garantie responsabilité civile. Entre autres, voici certaines garanties qui vous seront bénéfiques :

  • La garantie de vol et d’incendie qui indemnise le conducteur lorsque le véhicule est abîmé par le feu ou volé. Le montant de l’indemnisation est fixé sur une entente des deux parties dans le contrat ou en fonction de la valeur de la voiture.
  • La garantie de bris de glace qui indemnise le conducteur en cas de glaces brisées. Elle est parfois associée à une option vandalisme qui protège le conducteur des éraflures, rayures ou bris de rétroviseurs.
  • La garantie dommage collision qui assure une indemnisation en cas de dommages causés par une autre voiture, un animal ou un piéton. La cause du dommage doit être clairement identifiée.

Ce ne sont là que quelques exemples d’options que vous pouvez contracter afin d’appesantir la valeur de votre assurance au tiers. À défaut d’ajouter ces options vous-même, il existe des formules intermédiaires. Elles ne sont pas aussi fournies qu’une assurance auto tous risques, mais elles feront l’affaire pour un jeune conducteur.

Installer un système antivol dans votre voiture et prendre en charge les dégâts minimes

La mise en place d’un système antivol dans la voiture vous permettra d’obtenir des réductions de votre assurance. Pour cela, procurez-vous divers antivols tels que l’antivol verrouillage volant, l’antivol boite de vitesse ou plus simplement une alarme. Présentez ensuite les factures de vos achats et de l’installation des dispositifs de sécurité à votre assurance. Vous pourrez bénéficier de la réduction de cotisation. Si votre voiture dispose d’un système de géolocalisation, vous pouvez aussi jouir de cette exonération. Par ailleurs, il est préférable d’assurer la réparation des dommages minimes subis par la voiture soi-même. Il faut éviter de contacter l’assurance pour la moindre égratignure. Pour un rétroviseur cassé, une rayure ou un phare qui ne fonctionne plus, effectuez les réparations à vos frais.

Passer le permis de conduire en conduite accompagnée

Lorsque vous passez votre permis de conduire accompagné, les assurances estiment que vous avez profité de l’expérience pratique de l’instructeur. Il est donc plus aisé de considérer que vous ne présentez pas un risque de sinistralité trop élevé. Des réductions de 25 à 50 % de votre cotisation vous sont offertes. Certaines assurances suppriment toutes leurs majorations sur ce critère. Le jeune conducteur bénéficie alors du même statut qu’un ancien conducteur. Il existe une pléiade de méthodes pour réduire l’assurance auto jeunes conducteurs. Ces astuces ne sont qu’une partie de toutes les possibilités qui s’offrent à vous afin de vous faciliter la conduite. Bien appliquées, elles vous permettront de limiter la surprime et d’engranger de l’expérience.

10 questions fréquentes sur l’achat de voitures d’occasion
Sécurité routière : pourquoi est-il vital de suivre une formation ?