Les handicapés aujourd’hui peuvent conduire ? Comment ?

Un handicap est généralement difficile à vivre quand il s’agit d’effectuer certaines tâches quotidiennes. Maintenir sa propre mobilité est particulièrement important pour les personnes concernées. De nombreux handicaps physiques n’excluent en aucun cas la conduite d’une voiture particulière. Seuls les appareils auxiliaires sont absolument nécessaires.

Conduite pour les personnes handicapées : ce que dit la loi

La sécurité du conducteur et des usagers de la route est en la principale préoccupation que l’on doit avoir. Le législateur vous impose, si vous souffrez d’un handicap physique, diverses preuves et expertises prouvant cet handicap. Il faut s’assurer que vous êtes capable de diriger un véhicule en toute sécurité dans la circulation. Cependant, les preuves seules ne suffisent pas. Un test de conduite doit également être effectué.

Un handicap depuis la naissance

Si un handicap physique est présent depuis la naissance, cela ne veut pas dire qu’il faut renoncer à la conduite. Pour apprendre à conduire, une auto-école peut mettre à votre disposition une voiture spéciale. Seulement, il est difficile de trouver une telle auto-école. Par conséquent, si vous vivez dans une zone plutôt rurale, il se peut que vous deviez parcourir de plus longues distances pour vous rendre à votre auto-école. Ensuite, les leçons de conduite nécessaires seront données.

Un handicap physique survenu après la naissance

On procède différemment si l’handicap physique n’est pas présent depuis la naissance. Cet handicap peut avoir été causé par un accident ou une maladie, par exemple. Dans ce cas, le permis de conduire ne sera pas retiré si vous l’avez obtenu avant l’handicap. Toutefois, ces faits doivent être signalés à l’autorité chargée de la délivrance des permis de conduire. L’autorité décide alors sous quelle forme la conduite peut encore avoir lieu. Ne changez pas de véhicule ou n’apportez aucune modification au vôtre tant que les autorités compétentes n’auront pas pris de décisions.

Des automobiles déjà adaptées aux personnes handicapées

Plusieurs constructeurs automobiles commercialisent déjà des véhicules adaptés aux besoins des personnes handicapées, Les constructeurs allemands sont particulièrement mobilisés sur ce plan : Opel, Audi, BMW et Mercedes. Seulement, le financement d’une telle voiture est un peu difficile. Il s’agit, en effet, d’un équipement spécial. Néanmoins, la plupart des constructeurs automobiles accordent des réductions des prix de ces voitures.

Les ajustements flexibles

Une voiture normale peut déjà embarquer des équipements et des arrangements adaptés aux besoins des personnes handicapées. Cela permet aux conducteurs, qu’ils soient handicapés ou non, de conduire ces voitures. Ces arrangements sont généralement activables ou désactivables en cas de besoin.

Financer une voiture pour les personnes handicapées

Il faut savoir que l’État accorde des allègements fiscaux pour le financement des achats des véhicules adaptés aux personnes handicapées. Cet allégement fiscal a un effet sur l’impôt sur les revenus.

Aménagements pour conduire en toute tranquillité

Même si vous êtes handicapé, c’est possible de conduire en réalisant des aménagements !

Des équipements seront destinés à votre poste tout comme :

  • le transfert des commandes d’accélération et de freinage au volant : d’un équipementier à l’autre, plusieurs systèmes sont disponibles (cercle accélérateur superposé ou manette au-dessus du volant, combiné accélérateur et frein) ;
  • l’inversion de pédale pour conduire avec une seule jambe ;
  • la mise en place d’un système embrayage/débrayage automatique ou de boîtes de vitesses robotisées.

On peut dire qu’aujourd’hui plusieurs maisons d’automibiles font la conception de véhicules destinées aux personnes handicapées. Donc plus besoin d’avoir des soucis de ce type !

Sécurité routière : pourquoi est-il vital de suivre une formation ?
Aquaplaning – le danger sous la pluie